Les gens de Vassilitsi


" Vassilitsi, petit village de Messénie situé au sud-ouest du Péloponnèse, domine depuis toujours ses oliviers. De Vassilitsi on ne voit pas la mer, pourtant elle est proche. De toute façon, la mer n’intéresse plus la plupart des gens que je photographie car ils sont trop âgés pour quitter le village.
Il y a quelques années maintenant que je m’y rends régulièrement, tourne dans les ruelles et au hasard des rencontres lance mon " fotografia parakalo ? ". Souvent la personne interpellée s’arrête et pose son regard sur l’objectif que je lui montre et demande de bien regarder, sûre que l’année suivante, je lui apporterai son portrait à domicile après en avoir demandé l’adresse au tavernier du village.
Au cours de cette distribution de portraits pris dans la rue se reconstitue petit à petit un arbre généalogique : l’arrière-grand-mère, l’arrière-grand-père et la grand-mère, tous photographiés à quelques années d’intervalle, s’apparentent soudain lorsque j’apprends qu’ils constituent une famille… L’accueil est souvent généreux : on a peu mais on offre : olives, fruits, vin, viande grillée, bière...
Les gens que je croise à Vassilitsi ont une année de plus à chacune de nos rencontres. Je deviens ainsi un observateur privilégié des traces que laisse le temps sur leurs peaux tannées...".

 

Les photographies de " Les gens de Vassilitsi " ont été réalisées entre 1994 et 2004.

Né en 1957 à Delémont, François Bertaiola est détenteur d’un diplôme d’instituteur et d’une licence en biologie. Il pratique la photographie en autodidacte depuis 1975 et devient membre des photographes de Focale en 1990. Il obtient le prix Ilford lors de la 5e Triennale internationale de Photographie à Fribourg (TIP 88) et le Grand prix du jury dans le cadre du Prix UBS de la photographie en 1991.
François Bertaiola expose régulièrement depuis 1989 et certaines de ses œuvres figurent au Cabinet des Estampes de la Bibliothèque Nationale à Paris.